Devenir père

Apprendre le bonheur à ses enfants

apprendre-bonheur-2

Mais que fait l’éducation nationale ?

Petite parenthèse avant d’aborder le sujet principal

J’ai la forte impression que nous sommes de plus en plus nombreux à ne plus retrouver nos valeurs dans l’éducation scolaire actuelle

De reconnaître un échec naissant dans son manque de flexibilité, son manque de jugement

Les neurosciences et nos connaissances actuelles en manière d’éducation ont avancé à grands pas ces dernières années nous permettant de comprendre davantage le cerveau humain, surtout au cours de son développement durant les premières années de vie.

Pourtant force est de constater que nos chers politiciens n’arrivent pas à mettre en place assez de moyens que pour supporter la formation, l’encadrement et le développement des professeurs qui ont pour désir d’avancer également dans cette direction.

Et il y a de fortes chances pour qu’à leur niveau, ces mêmes politiciens n’aient pas les moyens de faire évoluer la situation.

Selon moi, c’est le système scolaire tel que nous l’avons bâti qui doit être entièrement repensé.

Prendre en main l’éducation de ses enfants

Si je voulais faire cette petite introduction, c’est pour t’expliquer les raisons qui me poussent aujourd’hui à prendre sous ma propre responsabilité l’apprentissage à mes enfants de matières que je juge cruciales et qui ne sont malheureusement pas prises en compte dans le système scolaire actuel.

C’est entre autres le cas de l’apprentissage du bonheur.

Le bonheur, cette chimère

Quand je t’attrape, tu t’échappes

Durant trente ans, je n’ai jamais appris sur le bonheur.

Durant trente ans, je n’ai jamais appris à être heureux.

Et pourtant, c’est à force de travail, de compréhension, de gratitude et de soutien qu’il est possible de l’apprivoiser.

C’est en allant à sa rencontrersans le brusquersans lui faire peur, qu’il peut devenir un fidèle compagnon de tous les jours.

Apprendre par l’exemple

Je suis un fervent défenseur d’une notion simple qui est d’apprendre à l’autre en lui montrant soi-même ce qu’il faut faire.

C’est pour cela que j’aime partager ma vie de père dans l’espoir de guider ou d’inspirer d’autres parents à aller de l’avant. Pour eux. Pour leur famille.

Alors aujourd’hui j’avais envie de t’apprendre une technique que j’ai découvert récemment et que je mets en place dès maintenant au sein de ma famille.

La technique de la douche chaude

L’idée est simple.

Chacun à tour de rôle, va s’asseoir au milieu du groupe.

Puis, une personne va se lever, s’approcher et lui murmurer un message positif au creux de son oreille.

Plus ce message sera personnel et précis, plus il aura d’impact.

  • Je suis fier de toi car tu t’es habillé seul ce matin
  • Je t’aime et je serai toujours à tes côtés
  • tu es la personne la plus précieuse à mes yeux
  • tu es intelligent et gentil

Une fois que chaque personne a exprimé son sentiment, sa dose de positivité, c’est au tour de la personne centrale, qui vient de prendre une bonne douche chaude bien réconfortante, de remercier les autres membres du groupe et de leur exprimer avec ses mots ce qu’il ressent à ce moment précis.

Tu t’en doutes mais c’est maintenant au tour du suivant de passer sous la douche et cela jusque quand l’ensemble du groupe ait pu partager autant de moments positifs, autant de petits bonheurs et autant d’émotions fortes qu’il est possible de partager en cet instant-là.

N’hésite pas à abuser des bonnes choses

Et à répéter l’expérience autant de fois qu’il le faudra pour ancrer cette approche du bonheur au sein du groupe.

C’est à la force des habitudes qu’il te sera possible de construire un sentiment fort chez tes enfants.

De leur fournir un cadre sécurisant.

Car le bonheur ne s’approche que lorsque nos besoins primaires sont comblés.

Pour la petite anecdote

Lors de la première phase de test avec mes deux garçons et ma femme, j’avais l’impression que tout le monde avait bien compris le concept.

Jusqu’au moment où ce fut mon tour de venir au centre.

Mon aîné saute de joie : « C’est moi qui commence pour papa ! »

Il s’approche de moi, met ses mains et sa bouche contre mon oreilles et avec tout l’amour qu’il peut m’apporter il me dit :

« Dis papa, pourquoi c’est le tortue ninja bleu ton préféré ? »

Alors je lui explique à nouveau l’idée du petit jeu et, me précisant qu’il avait compris, en profite pour me percer un tympan d’un majestueux :

« KIKIIIIIIIIII ! »

C’est certain, il y a encore un long chemin à faire avant d’appréhender le bonheur chez nous mais tout le monde a bien rigolé, tout le monde s’est senti bien mieux tout d’un coup.

N’est-ce pas finalement le but recherché ?

 

As-tu rempli un seau aujourd’hui ?

image.png

Chacun porte un seau invisible

J’ai un seau, tu as un seau, nous avons tous notre seau.

Et ce seau n’a qu’une seule mission : il contient toutes les pensées et les sentiments positifs que tu as à ton égard.

C’est quand il est plein que tu es heureux.

C’est quand il est vide que tu es triste.

Apprendre via l’imaginaire

Après t’avoir proposé un exercice pratique, j’avais l’envie de te faire découvrir un livre pour apprendre aux enfants le bonheur.

Le livre va nous expliquer la théorie du bonheur le plus simplement possible.

Le seau représente notre réservoir affectif.

L’idée est de savoir l’expliquer à des enfants mais en tant qu’adulte il est aussi rempli de sens et nous amène à une réflexion simple :

Qu’ai-je fait aujourd’hui pour être heureux ?

Remplir un seau

En s’imaginant un seau invisible à remplir, nous nous remettons en permanence en question.

Comment puis-je le remplir ?

Quelles actions, phrases ou intentions permettront à mon seau de déborder de bonheur ?

On réalise très vite qu’il est simple de faire grandir le contenu de son seau lorsqu’on est ensemble.

  • La première personne va remplir le seau de l’autre avec une petite attention.
  • Cette personne va à son tour dire un mot gentil remplir notre seau.
  • Nos seaux remplis nous permettront d’aller remplir ceux d’autres personnes.

C’est l’effet papillon.

Prendre conscience qu’une action positive envers quelqu’un peut avoir un impact important sur la vie d’autres personnes.

Piller un seau

En espérant remplir le sien

Apprivoiser le bonheur, c’est aussi comprendre pourquoi tout le monde n’est pas dans le même état d’esprit.

Pourquoi certains brutalisent ?

Pourquoi certains nous jalousent ?

Ce sont des gens qui sont sans doute plus malheureux que nous et qui essaient de manière maladroite de remplir leur seau à leur façon.

Leur frustration provient dès lors de leur technique.

A nous de nous mettre à leur place, de comprendre leur colère, leur tristesse et de faire l’effort d’aller remplir leur seau.

Car c’est en allant à leur rencontre, en allant remplir leur seau qu’ils auront la possibilité de comprendre comment tout cela fonctionne et, d’à leur tour, essayer ces mêmes gestes positifsces mêmes attentions touchantes.

Apprendre le bonheur

C’est plus facile avec les bons outils

Je suis à la recherche des ces outils.

Qu’ils soient à destination des adultes ou des enfants.

Si toi aussi tu en connais, je t’invite à les partager en commentaires.

Cela me ferait vraiment plaisir de découvrir davantage d’aides à la découverte du bonheur.

Merci à toi d’avoir pris le temps de me lire.
Je te souhaite une belle journée.
Laurent Alias Happy Daddy

 

4 Comments
Share

4 Comments

  1. Céline (Maman du 21ème siècle)
    31 janvier 2018 at 11:23

    Super to article !!
    Je connaissais le bouquin bien sûr mais pas le petit jeu en famille ! Je vais le tester, c’est certain !!
    Sur la piste du bonheur, je pense que l’idée d’un petit rituel joyeux participe au bonheur (comme danser en famille (mais je sais que tu le fais déjà), faire les fous le week-end dans le lit des parents, de la méditation ou peu importe mais un moment où le corps se laisse aller à l’instant présent tous ensemble, sans contrainte d’horaire, sans être pressé). Mais je chemine comme toi, alors, je suis plus preneuse de conseils aussi que je n’ai d’idées …

  2. Happy Daddy
    31 janvier 2018 at 11:29

    Merci beaucoup :o)

    J’avoue que je n’avais pas vu les moments joyeux comme outils pour développer le bonheur mais maintenant que tu le mentionnes, ça parait si logique !

    D’ailleurs, après la période concert de rock avec guitare et show à l’américaine, nous sommes entrés dans la période clubbing, stroboscope et ambiance lounge à la maison.
    Mais que fais le DJ ?! ;o)

    Je posterai certainement une suite à l’article avec d’autres méthodes, d’autres outils.
    Ça me poussera à faire plus de recherches sur la question, faire des tests à la maison et ensuite de les partager ici :o)

  3. Mamanchloe
    9 février 2018 at 10:19

    Très sympa cet article ! Il est vrai que le bonheur peut d’apprendre et se transmettre. Dans notre famille on cultive le bonheur avec nos enfants lors de moments simples (prendre un bain, mettre beaucoup de mousse, faire un gâteau ensemble…). J’essaye aussi de dire à mes fils des phrases positives au quotidien : C’est bien, je suis fière de toi, etc. Et je les encourage aussi : Tu vas y arriver, recommence, etc. J’essaye de relativiser leurs frustrations (surtout pour mon plus grand en fait) car il est selon moi nécessaire d’être un peu frustré pour apprendre à mieux gérer ses émotions par la suite. Je lui dis par exemple : C’est normal de ne pas réussir à faire cela, c’est normal d’être triste. Etc. Mais je m’égare… En tout cas pour moi, le bonheur passe par l’entraide, le partage avec autrui… Si tu fais plaisir à quelqu’un alors cela te rendra davantage heureux 🙂

    • Happy Daddy
      9 février 2018 at 12:11

      Tu t’égares mais ça m’éclaire ! ;o)

      C’est vrai que l’on peut également trouver du bonheur dans des petits gestes du quotidien.
      Je vais dès ce weekend me donner un défi et trouver 5 petites transformations à faire dans mon quotidien pour y apporter du bonheur !

      Merci pour ce commentaire et surtout pour toutes ces petites idées qui vont certainement germer dans mon esprit ces prochains jours !

      Belle journée,
      Laurent

Reply your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.