Love

2017 – Une année à partager

mon-2017

Si tu m’avais raconté ce que je m’apprête à t’écrire, jamais je ne t’aurais cru.
Si tu m’avais promis la vie que j’ai aujourd’hui, je ne t’aurais pas écouté.
Je sentais que pour mes 30 ans tout allait changer, je n’avais juste pas compris que ce changement n’arriverait pas dès les premiers mois.

Aujourd’hui j’ai envie de te parler de mon année 2017.
Sur les trente années passées depuis ma naissance, c’est certainement celle-ci que je définirai comme l’année charnière.
Celle que je pointerai du doigt dans cinquante ans en me rappelant que c’est elle qui m’a permis de devenir qui je serai devenu.

Et pourtant, cette année, elle commençait mal.
Très mal !

Au bord de l’épuisement
A la limite de l’alcoolisme
Du haut de mes 100 kilos
J’avais mon niveau d’énergie au plus bas
Mon niveau de goût à la vie dans les chaussettes
Et le contrecoup des fêtes de fin d’année assez négatif
En pleine dépression post-partum finalement
Sans pouvoir la nommer à ce moment-là

Bien sûr que j’avais capitalisé sur 2016 toutes les excuses du monde pour expliquer mon état :

  • Changement de boîte (une première pour moi)
  • Grossesse 100% alitée à haut risque
  • Responsable d’un enfant de 4 ans privé d’une mère active
  • Gestion d’une maison de la cave au grenier
  • Perte de mon grand-père
  • Accouchement compliqué
  • Début de vie dans la douleur, les cris permanents et les pleurs incessants

Alors oui, 2017, ce n’était pas gagné d’avance!

 

HIVER

Pourtant, comme souvent et malgré 2016, j’avais décidé de me reprendre en main.
Toi aussi ça t’arrive au début janvier ?

Et parce que je voulais attaquer par le plus facile, j’ai décidé de faire un régime.
Drastique comme toujours. Le genre de ceux que tu ne peux physiquement pas tenir plus d’un mois.
Et parce que la difficulté, c’est la clé de la réussite (ou pas), j’avais décidé d’arrêter la caféine par la même occasion.
Adieu mes 6 cafés par jour. Adieu mon petit coca de l’après-midi.

Mais cette année, j’y ai cru un peu plus fort car j’avais une motivation additionnelle :
Nous devions bannir le sucre de la maison.
Tout le sucre, même celui caché dans le chocolat noir !
Pour soulager notre nouveau né lors de l’allaitement.
Pour lui éviter quelques larmes, quelques cris.

Alors sur cette base de régime drastique, je suis devenu solidaire de ma femme.
Et j’ai tout arrêté comme elle en commençant par l’alcool.

J’ai donc commencé à me renseigner sur la nutrition. A lire les étiquettes.
J’ai lu beaucoup sur la santé par l’alimentation.
Sur les bienfaits de certains aliments et les avantages à supprimer certains autres.

Avec du recul, le choix qui a porté ses fruits a été d’avoir cherché à manger autrement.
Quand tu arrêtes le sucre, tu recherches constamment des façons de le remplacer dans tes recettes classiques.
Et quand tu fais cela, tu freines tes efforts.

Le véritable secret ?
Oublier les recettes du passé et partir sur de nouvelles recettes. De nouveaux ingrédients. De nouvelles habitudes alimentaires.
Et plus les semaines passaient plus mon régime drastique s’est transformé en réflexion nutrition et habitudes culinaires.

Et devine quoi ?
Quand tu perds tes 10 premiers kilos et que tu réalises que tu prends plaisir à manger autrement, tu ne te sens plus en phase de régime et tu te vois même imaginer garder ces mêmes habitudes pour le restant de ta vie.

Merci à toi Hiver. J’ai pu y bâtir les prémices de ma nouvelle vie.
Poser les premières pierres des fondations du futur.

PRINTEMPS

Ayant repris confiance en mon corps, j’ai décidé de me remettre au sport.
Mais j’avais une question que tout parent se pose : – « quand pourras-tu faire du sport quand tu as deux enfants, un boulot à plein temps, de gros horaires et une vie active ? »
J’ai trouvé une solution qui a fonctionné : Chaque jour par tranches de 5 à 10 minutes maximum. Chez moi. Sur un tapis. Avec un enfant sur ton dos et l’autre essayant de t’imiter.

C’est également le moment où j’ai découvert un Youtube constructif et formateur. Qui t’aide à te développer.
J’ai pu y rencontrer énormément de coachs en développement personnel, en nutrition, en sport, qui m’ont tant apporté.
C’est grâce à eux que j’ai pu continuer à avancer. Ce fut une révélation !

Puis soudain, nous avons vécu un accident tragique dans notre famille.
Et c’est dans ma profonde tristesse que j’ai puisé une force immense.
Force que je ne m’étais jamais imaginée avoir.
Il y a de ces moments où nous grandissons dans la souffrance.
Il y a de ces moments que nous ne voudrions jamais vivre mais qui nous démontrent que nous n’avons qu’une seule vie.
Ta seconde vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une.

C’est donc à l’aube de mes 31 ans que j’ai décidé que rien ne serait plus jamais comme avant.
Que plus rien ne m’arrêterait dans la vie.
Que j’irais au bout de mes rêves.
Qu’importe les sacrifices, qu’importe les risques.

Dans le développement personnel, nous arrivons tous au même point mais nous y entrons chacun par notre propre chemin.
En reprenant le sport, j’ai repris confiance en moi.
En perdant 25 kilos, j’ai retrouvé mon corps d’avant.
D’avant d’avoir des enfants. D’avant d’avoir des responsabilités.
Je me suis remis à lire, apprenant, découvrant des idées, des techniques, de solutions.

Merci à toi Printemps. De m’avoir ouvert les yeux.
D’avoir créé une confiance en moi me permettant d’avancer.

ÉTÉ

En juillet, nous avons eu la chance de vivre deux semaines exceptionnelles avec une partie de ma famille que nous ne voyons que trop peu souvent.
J’ai pu parler de mes projets, réfléchir aux étapes à entreprendre pour y arriver et c’est comme ça que ce blog est né.

J’aime mon travail mais il lui manque clairement deux qualités majeures dont j’avais besoin pour vivre pleinement ma vie : un côté social et un côté créatif.

En août, j’ai donc mis en place mon espace d’écriture qui m’a permis de comprendre ce qu’il y avait au fond de moi.
De comprendre quel père je voulais devenir. Ce que je désirais le plus pour mes enfants.
Et en réalisant que partager cette aventure me permettrait non seulement d’y arriver mais également de remplir mon besoin « côté social », le doute et la crainte de s’exposer « au monde » se sont envolés.

Partager, échanger, construire une communauté de pères, de parents. Pour avancer tous ensemble.
C’est ma mission depuis ce jour.

Le mois de septembre fut bien rempli. C’est parti dans tous les sens !
Entre la perte totale de mon premier blog disparu dans les méandres d’une marée de pixels.
La reconstruction de celui sur lequel tu es aujourd’hui.
Entre la préparation d’un anniversaire/baptême et la rentrée scolaire.
Il passa bien vite ce mois de septembre. Un peu trop vite à mon goût.

Merci à toi Été.  Pour m’avoir permis de me lancer dans une nouvelle aventure.
Créer quelque chose de plus grand. Me construire un idéal. Grandir personnellement.

AUTOMNE

Au premier octobre, j’ai décidé de me lancer un défi.
Celui qui me permettrait de remplir mon besoin « côté créatif ».
Je me suis laissé trois mois pour ouvrir mon petit magasin, l’un de mes rêves d’enfant.
J’ai travaillé dur et dû affronter plus d’obstacles que de réussites.
J’ai appris à échouer. J’ai appris à accepter de prendre du retard dans un projet au profit de ma vie familiale.

Novembre, j’ai l’impression que c’était hier.
Mon travail est devenu omniprésent, grosse période oblige.
Frustration, utilisation de mes nuits pour avancer sur mes projets.
Fatigue. Stress.
Et pourtant une joie immense de voir toutes ces petites étapes se mettre en place.
Toutes ces petites victoires se diriger dans la bonne direction.
Aussi bien du côté projet, que du côté blog, que du côté parentalité.

Décembre, oh beau mois de décembre, sous la neige blanche.
Ce mois n’est pas encore écrit. Pourtant, c’est le mois des premiers bourgeons en fleurs.
J’ai eu la chance d’avoir l’un de mes articles en coup de cœur sur HelloCotton. Cela m’a fort touché.
J’ai eu l’honneur d’avoir une centaine de personnes qui me suivent dans mon carrousel imagé sur Instagram.
C’est également le mois où mon projet créatif a pris vie. Petit à petit. Pointant le bout de son nez sur Etsy.
Ayant pris goût à l’écriture, je me suis même lancé dans une nouvelle aventure en partageant chaque jour une astuce de développement personnel sur Steemit, sans doute le réseau social le plus prometteur des prochaines années.

Merci à toi Automne. De m’avoir permis de concrétiser mes rêves.

Merci à toi 2017

Mon année 2017, c’est le début d’une grande aventure.
C’est la réalisation de mes rêves.
C’est la promesse d’une vie meilleure remplie d’opportunités.
Pour devenir. Pour grandir. Pour me développer.

Loin d’avoir été douce, cette année a su éveiller énormément de petites lumières en moi.
Sans doute, l’année la plus complexe à piloter. Celle avec le plus haut taux d’échec possible à tous les niveaux.

Mais également la plus remplie.
La plus épanouissante.
Celle qui m’a apporté le plus de bonheur au quotidien.

2018 Je t’attends avec impatience !

Non seulement je retrouve aujourd’hui un bonheur immense à partager et revivre via cet article de mes douze derniers mois mais je suis confiant en l’avenir et déjà impatient de commencer 2018 !

J’espère t’y trouver, rempli(e) d’envies de partage, de bienveillance et d’admiration dans ce que tu fais au quotidien.

Joyeuses fêtes !

Laurent

9 Comments
Share

9 Comments

  1. Madame Bobette
    22 décembre 2017 at 12:26

    Une sacrée année 2017! Je te souhaite autant de bonheur pour 2018 et de belles fêtes en famille!

  2. Happy Daddy
    22 décembre 2017 at 2:15

    Merci pour ce petit message !
    Je l’espère également ;o)
    Joyeuses fêtes en famille pour toi aussi et je suis convaincu que 2018 va être l’année de tous les possibles pour un maximum d’entre nous. Restons à l’écoute de notre coeur :o)

  3. Elisa
    23 décembre 2017 at 10:11

    Wow, ça c’est de l’année qu’on n’oublie pas! Félicitations pour ce chemin et bonnes fêtes à toi et aux tiens !

    • Happy Daddy
      28 décembre 2017 at 9:17

      Oui, difficile à oublier cette année 2017 ;o)

      Merci :o)

  4. Sarah Boosta $
    4 janvier 2018 at 11:51

    Une grande année, effectivement… Que 2018 soit celle des accomplissements 😉 !

  5. Sarah Boots And Pepper
    4 janvier 2018 at 11:52

    oups mon commentaire est parti trop vite 😀

    • Happy Daddy
      4 janvier 2018 at 11:57

      Merci beaucoup.

      Je te souhaite également une année 2018 riche de surprises et de petits bonheurs au quotidien !

  6. Céline (Maman du 21ème siècle)
    16 janvier 2018 at 2:10

    J’avais raté cet article, et je suis contente de le découvrir aujourd’hui. C’est un de mes préférés car il nous permet vraiment de mieux te connaître, de découvrir les pourquoi des comment.
    Quel chemin accompli en 1 an !! C’est dingue ! Bravo à toi. En effet, vu l’année 2017 que tu as eue, 2018 s’annonce plutôt sympa … 🙂

    • Happy Daddy
      16 janvier 2018 at 2:17

      Merci :o)

      Oui, je crois beaucoup en 2018 !

      Je suis certain qu’elle deviendra une année millésime :o)

Reply your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked*